Réduire les caractères Augmenter les caractères Augmenter les contrastes Imprimer

En liaison avec les établissements

Cette rubrique veut mettre à l’honneur des projets culturels menés par les équipes enseignantes du département du Var autour du monde de l’archive en partenariat avec le Service Educatif.

Projet pédagogique du collège de Figanières : participer au concours "le prix du gouverneur" en utilisant les ressources numérisées des Archives départementales

Atelier pédagogique en distanciel sur le parcours des Poilus morts pour la France de Figanières

La classe Défense de troisième du collège de Figanières a pu bénéficier de deux ateliers pédagogiques par visioconférence animés par Jérôme Pélissier, responsable du service éducatif et de la salle de lecture lundi 30 novembre et le lundi 14 décembre  2020.


Les élèves ont pu retracer le parcours des soldats de Figanières morts pour la France grâce aux nombreuses ressources numériques en ligne dont le site internet des Archives départementales www.archives.var.fr


Cette intervention s'inscrit dans un projet de classe Défense porté par Madame Phan, enseignante d'histoire-géographie au collège de Figanières en transdisciplinarité avec les enseignants d'Arts Plastiques et de Français.

En partenariat avec la mairie de Figanières, ce projet doit se concrétiser par la conception de 20 panneaux retraçant le parcours des soldats figaniérois morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale. Ces panneaux ayant vocation à être affichés dans l’espace public.


Intitulé "Un chemin de mémoire aux enfants de Figanières morts pour la France 1914-1918", ce projet pédagogique a vocation à être présenté au concours scolaire "Le prix du gouverneur" qui récompense chaque année un travail collectif visant à sensibiliser les scolaires au devoir de mémoire, au lien armée-nation et à l'esprit de défense.

Présentation du prix du gouverneur sur la page de l'académie de Montpellier

Monter des projets pédagogiques avec les Archives départementales en temps de crise sanitaire

Pour pallier la fermeture aux scolaires des Archives départementales, le service éducatif a adapté ses outils et ses médiations pour les rendre accessibles en ligne et peut par exemple, animer des ateliers pédagogiques en visioconférence. 



    1) Un stage de formation pour les enseignants en distanciel


Pour mieux connaître leurs ressources et activités, les Archives départementales du Var et la délégation académique à l’éducation artistique et culturelle (DAAC) de l’académie de Nice proposent aux enseignants de participer à une formation en distanciel. L’objectif est de dévoiler l’ensemble des actions pédagogiques proposées par les Archives.


Modalités pratiques :

mercredi 9 décembre à 14h

Durée 1h30



    2) Des ateliers pédagogiques en visioconférence


Le service éducatif continue d’assurer certains ateliers pédagogiques en visioconférence à partir des ressources numériques en ligne sur leur site internet.

La participation à ces ateliers nécessite l’utilisation par les élèves de postes informatiques et l’installation de l’application Ma cl@sse virtuelle via le portail Esterel Nice.


- Retracer le parcours de Poilus varois à partir des ressources numériques :


Cet atelier propose de retracer le parcours de soldats varois ayant participé à la Première Guerre mondiale à partir des ressources numériques disponibles sur internet :


Recherche des fiches Morts pour la France et des journaux des marches et opérations sur le site mémoire des hommes, recherche des fiches matricule sur le site internet des Archives du Var : www.archives.var.fr

Durée 1h30


- L’héraldique :


L’objectif est de découvrir les règles essentielles du blason, au travers d'exemples d'armoiries familiales, de communautés d'habitants, de corps de métiers, puis les appliquer sous forme d'exercice.

L’enseignant doit en amont télécharger, imprimer et distribuer aux élèves le dossier pédagogique.

Durée 1h30


- Les cahiers de doléances de 1789 :


Analyse des cahiers de doléances des communautés d’habitants du Var pour découvrir au plus près les revendications et la vie quotidienne des varois en 1789.

L’enseignant doit en amont télécharger, imprimer et distribuer aux élèves le dossier pédagogique.

Durée 1h30



    3)  Des ressources numériques en ligne


Le site internet des Archives départementales du Var (archives.var.fr rubrique enseigner) met à disposition des enseignants une série d’outils numériques permettant aux enseignants de travailler sur des documents originaux :


- L’espace de ressources pédagogique (ERPAV) :


Cet espace a pour but de mettre à disposition des enseignants des documents des Archives en lien direct avec les programmes de l’Éducation Nationale.

Ils sont accompagnés d’une exploitation pédagogique comprenant des documents, une contextualisation historique, transcription/traduction, une problématique, un lexique ainsi que des pistes pédagogiques.

Ils sont classés principalement par grandes périodes chronologiques mais leur exploitation n’est pas limitée aux seuls professeurs d’Histoire :

https://archives.var.fr/article.php?larub=21&titre=espace-de-ressources-pedagogiques



- Le site internet memoires-de-guerres.var.fr :


Ce site met à disposition des internautes des dizaines de milliers de documents sur les conflits du XXe siècle et notamment la Première Guerre mondiale : presse locale, correspondances et carnets de Poilus, archives publiques, photographies d’artisanat de tranchées sont autant de supports permettant une étude de cette période et témoignant des impacts dans le Var.

L’onglet Pédagogie et histoire propose différentes ressources pédagogiques pour aider l’enseignant à travailler avec les élèves sur ce conflit, en lien avec notre territoire.


- Des expositions virtuelles :


Sur l’histoire de la laïcité notamment, accompagnées d’un dossier pédagogique :

https://archives.var.fr/article.php?larub=531&titre=exposition-virtuelle-consacree-a-l-histoire-de-la-laucite

Présentation des actions pédagogiques des Archives départementales en temps de crise sanitaire (100 ko)

Appel à projet "Dessiner l'histoire de la Révolution française"

Le service éducatif des Archives départementales du Var organise une manifestation les 7 et
8 février 2019 autour de rencontres entre enseignants, scolaires et auteurs-illustrateurs de bandes
dessinées sur le thème "Dessiner l'Histoire".

Cette manifestation débutera le 7 février 2019 par une formation d'enseignants organisée
conjointement avec le pôle Ado et BD de la médiathèque d'agglomération de la C.A.D. Cette
formation aura lieu à l'auditorium du pôle culturel Chabran. Elle prendra la forme d'un retour
d'expériences de la résidence d'artiste qui a eu lieu l'an dernier avec la venue en février-mars 2018
de l'auteur-illustrateur Joseph Falzon. A cette occasion, l'auteur est invité à revenir sur les lieux de la
résidence pour expliquer aux enseignants le déroulement de cette résidence ainsi que les actions
menées dans ce cadre tant avec les Archives départementales qu'avec la médiathèque.

Pour rappel, l'annexe 1 de la présente note détaille la présentation de ce projet intitulé "Parcours de
déportés varois".

La journée du 8 février sera consacrée à une rencontre entre deux auteurs-illustrateurs et deux
classes (seconde et quatrième). Ces auteurs-illustrateurs, Younn Locard et Florent Grouazel vont
publier une bande-dessinée sur l'histoire de la Révolution française.
Cette rencontre sera l'occasion de développer un projet d'éducation artistique et culturelle.

Les élèves, lors d'une première venue aux Archives départementales en amont de la rencontre avec
les auteurs, vont travailler par groupe sur les thématiques suivantes en utilisant notamment des
documents d'archives originaux. Ce travail devra déboucher sur la rédaction de notices
biographiques de personnalités varoises ayant joué un rôle de premier plan lors de la Révolution
française :

- Notice biographique sur Paul Barras, originaire de Fox-Amphoux, homme-clé du Directoire.

- Notice biographique sur le comte Honoré Muraire, originaire de Draguignan et à l'origine de la
loi de laïcisation de l'Etat civil.

- Notice biographique sur Emmanuel-Joseph Siéyès, originaire de Fréjus, auteur de la célèbre
brochure "Qu'est-ce que le Tiers-Etat ?" et membre du Directoire.

- Notice biographique sur Maximin Isnard, de Draguignan et président de la Convention en 1793.

- Notice biographique sur Jean-Joseph Rigouard, originaire de Solliès et fervent défenseur de la
constitution civile du clergé.

- Le siège de Toulon en 1793 et le rôle de Napoléon Bonaparte

- La rédaction des cahiers de doléances dans les communautés d'habitants en mars 1789

Déroulement de la journée du 8 février 2019 :

9h-10h30 :
Accueil des deux classes à l'auditorium. Présentation par les deux auteurs de leurs métiers et
discussion autour de la manière de concevoir une bande dessinée.

10h45-12h :
Chaque auteur prend en charge une classe dans les deux salles des Archives départementales (salle
de réunion et salle du service éducatif). Les auteurs évoquent avec les élèves l'attention qui doit être
portée sur l'aspect scénarisation d'une BD. A partir de là, les élèves séquencent leur notice
biographique en fonction des éléments apportés par les auteurs.

13h30-16h30 :
A partir de ce travail et grâce à l'aide apportée par les auteurs sur l'aspect graphisme, les élèves
commencent la conception de la bande dessinée.

A la fin de la journée, les élèves auront acquis les clés pour la conception d'une mini bande-
dessinée. Ce travail sera finalisé en classe avec les enseignants partenaires du projet. Chaque groupe

aura alors conçu 5/6 planches en format A3 qui seront présentées ultérieurement dans le hall
d'accueil des Archives départementales.

Ce projet s'inscrit pleinement dans le cadre des trois piliers de l'éducation artistique et culturelle, à
savoir dans un premier temps l'acquisition de connaissances, la rencontre avec les oeuvres et les
artistes et enfin une pratique artistique.

Lien vers un article du journal "Libération" au sujet de la B.D "Révolution lauréate du prix Fauve du festival d'Angoulême 2020

Appel à projet "Dessiner la Révolution française" (268 ko)

La résidence d'artiste de Joseph Falzon

Exemple d'une planche réalisée par des élèves du lycée Jean Moulin de Draguignan

Les Archives départementales du Var ont accueilli en 2018 l'auteur-illustrateur Joseph Falzon pour une résidence d'artiste de deux mois, il a animé des ateliers pédagogiques auprès de cinq classes du département.

Le projet de médiation consistait à faire reconstituer par les élèves, sous la forme d'une bande dessinée, le parcours de plusieurs juifs déportés varois. Lors d'une première venue, les élèves ont recherché dans les archives les informations permettant de retracer ces parcours et dans un second temps, les élèves ont pu rencontrer l'auteur une journée entière pour les guider dans la conception de leur bande dessinée tant au niveau graphisme que scénarisation. Les résultats des travaux des élèves ont été exposés aux Archives départementales avec un vernissage en leur présence.

Ce projet a pu ensuite être décliné à une vingtaine d'autres classes de lycées sans la présence de l'auteur.

Cette résidence s'inscrit pleinement dans le cadre des projets d'éducation artistique et culturelle avec

ses trois piliers, connaissance, rencontre avec un artiste et pratique culturelle ou artistique.

Présentation du projet de résidence d'artiste de l'auteur-illustrateur Joseph Falzon (27,7 Mo)

Le parcours de trois déportés varois

Les élèves de 1ère ES 1 de M. Andrieu du lycée Raynouard de Brignoles ont participé au dispositif "Devoir de mémoire-voyage d'études à Auschwitz" organisé par le Mémorial de la Shoah, dans le cadre d’un programme initié par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah en partenariat  avec le conseil régional  de la région  PACA.

Dans le cadre de ce projet, les élèves se sont rendus au cours de l’année au Mémorial de la Shoah de Paris, au camp des Milles, aux Archives départementales du Var à Draguignan et à Auschwitz-Birkenau le 31/01/2013.

Le travail en classe sur l’histoire et la mémoire de la déportation et de l’extermination des juifs s'est fait en adoptant une démarche progressive : suivre l’itinéraire de déportés depuis le Var jusqu’à Auschwitz et faire comprendre comment l’histoire locale rejoint l’histoire globale de la Shoah. Le niveau local servira de point de départ à une réflexion élargie au contexte national avec la complicité du régime de Vichy et européen avec la mise en place de la « Solution finale » par les nazis. Le travail de restitution porte essentiellement sur les lieux de mémoire de la Shoah et l’itinéraire de déportés du Var à Auschwitz.

construction du projet pour retracer l’itinéraire des déportés varois :

Huit élèves de la classe se sont rendus aux Archives départementales du Var pour retracer l’itinéraire des déportés.

Ils ont travaillé en salle de lecture (3heures) par groupe de 2 ou 3 élèves. Les élèves et leur professeur ont été guidés dans leur travail de recherches par Monsieur Pélissier sur place et Madame Guillemin pour la démarche générale.

Principales sources  utilisées :

1-Des déclarations d’appartenance à la religion israélite en vertu de la loi du 2 juillet 1941 de 3 chefs de familles varoises : (2 W 35)

2-Des listes de juifs du département recensés avec les noms de ces familles : (7 M 2/2) ou arrêtés : (1 W 70)

3-Des courriers faisant état de la spoliation des biens mobiliers de la famille Kauffmann : (312 w 21)

Afin de finaliser leur projet les élèves se sont aussi appuyés sur des documents archivés au Mémorial de la Shoah :

- Fiche d’internement du camp de Drancy

- Listes des convois de déportation depuis Drancy-Le Bourget

- Un témoignage écrit du seul survivant Sabety Asso

- Les inscriptions sur le mur des noms.

Production finale :

- Une exposition sur la déportation des juifs de France et sur les lieux de Mémoire de la Shoah pour la JPO du Lycée.

- Un court-métrage «itinéraire de déportés» visible sur le site du lycée Raynouard de Brignoles. Le film a été réalisé à partir des documents d’archives et des photos prises par les élèves à Auschwitz.

Objectifs généraux, pédagogiques et culturels :

- Favoriser l’ouverture culturelle des élèves stimulée par la découverte de lieux de mémoire et consolider leurs connaissances.

Ancrer l’enseignement dans l’environnement local et régional.

- Diversifier les méthodes d’apprentissage en conduisant un travail pluridisciplinaire qui associe les professeurs d’histoire et de sciences économiques et sociales.

- Remplir un devoir de mémoire et développer l’apprentissage de la citoyenneté, l’esprit de tolérance comme rempart au racisme et à l’antisémitisme.

- Développer l’autonomie des élèves en les impliquant par un travail d’histoire et de recherches personnelles ou en groupe à chaque étape du projet puis en les impliquant dans un travail de restitution et de communication.

 

Le droit en classes de STMG avec les Archives

Le but du travail mené en collaboration avec le service éducatif des Archives départementales du Var a été d'illustrer une des fonctions du droit, étudiée en 1ère STG : le droit traduit les valeurs dominantes de la société à un moment donné, et organise les rapports sociaux en se basant sur et en reproduisant ces valeurs ; à l'aide de documents sélectionnés, les élèves ont pu faire ressortir certaines de ces valeurs et, dans un deuxième temps, constater l'évolution du droit, donc de la société et des modes de vie depuis la date du document. Mais également, nous avons pu repérer dans ces documents la pérennité de certaines de nos institutions, ce qui a été l'occasion de souligner que l'environnement juridique est certes évolutif, mais également que le droit fournit des outils qui peuvent perdurer à travers le temps.

Nous avons ainsi travaillé sur un acte notarié relatif à une vente de parcelle, dans lequel apparaissait le statut d'incapacité de l'épouse au XIXème siècle, qui devait être "autorisée" par son mari pour participer à la vie juridique et dans lequel également il était fait référence au régime matrimonial de la communauté réduite aux acquêts, qui reste le régime "par défaut" actuellement ; nous avons ainsi pu faire ressortir cette ambivalence du droit (évolution/stabilité).

Nous avons aussi pris l'exemple d'un "contrat d'embauchage" du début du siècle, dont les diverses clauses nous ont permis d'évoquer l'état du droit du travail à cette époque : durée du travail, repos hebdomadaire, licenciement possible sans procédure, existence d'une caisse dite de solidarité mise en place par l'employeur en l'absence de Sécurité Sociale.

Trop souvent l'enseignement du droit tend à se concentrer sur le droit "positif", axé sur les règles de droit actuelles ; ce travail a été l'occasion de mettre l'état du droit "en perspective", afin de donner du relief aux évolutions et aux mutations qui ont été nécessaires pour parvenir au droit actuel. De même le travail sur des documents concrets produits localement a permis de mettre en pratique une démarche inductive attractive, puisque les élèves pouvaient naturellement tirer des documents étudiés les notions évoquées ci-dessus.

Geneviève Achille, Professeur d’Economie-Droit au lycée jean Moulin, Draguignan. Juin 2012

La classe Patrimoine & Archives au collège Cézanne de Brignoles

Article Var-Matin

Le collège Cézanne de Brignoles a développé un partenariat avec les Archives départementales du Var qui a débouché sur une exposition au sein de l'établissement. En lien, vous pouvez voir le détail de ce projet ainsi que l'article de Var Matin

Projet classe Patrimoine du collège Cézanne de Brignoles (165 ko)

Le " goût de l'archive " au lycée Jean Moulin de Draguignan

L’établissement a signé une convention avec les Archives en 2010 pour développer l’utilisation des ressources archivistiques par l’ensemble de la communauté scolaire. Ainsi les élèves de Seconde qui suivaient l’enseignement d’exploration « Littérature et  Société » en 2010-2011 ont bénéficié d’une action annuelle de découverte du patrimoine des Archives. L’ancrage scientifique dans le thème 2 du programme : « des tablettes d’argile à l’écran numérique : l’aventure du livre et de l’écrit » (B.O. spécial n° 4 du 29 avril 2010) a permis la réalisation au lycée d’un atelier sur l’histoire de l’écriture et de ses supports. Il s’est également accompagné d’une ouverture culturelle avec une visite du site des A.D.V. , la découverte de ses métiers, et l’utilisation régulière par les élèves des ressources numérisées disponibles en ligne. Le Rectorat de Nice a mis à la Une ce projet sur son site Internet.

Consulter le dossier Zoom sur sur le site de l Académie de Nice

Partenariat avec le lycée Léon Blum : création d’armoiries pour le lycée

vernissage_expo_blason.jpg

Historique du projet : En 2008, M. Pélissier, responsable de l’action pédagogique aux Archives départementales du Var, anime un stage de formation auprès d’enseignants, intitulé « Patrimoine en Dracénie ».

A l’issue de ce stage, deux professeurs du lycée Léon Blum de Draguignan (Mme Mireur, professeur documentaliste et M. Ramez, professeur d’histoire et géographie) expriment leur souhait que le service pédagogique des Archives puisse organiser des ateliers d’Héraldique dans leur établissement avec comme finalité la conception d’un blason qui remplacerait le logotype du lycée.

En 2009, ces ateliers débutent, ils concernent la classe de seconde DIMA (Dispositif d’Initiation aux Métiers en Alternance). Les règles du blason y sont définies suivant le code de l’héraldique. Ces règles sont ensuite adaptées aux caractéristiques propres du lycée : il fallait en effet que le blason reprenne le célèbre dragon de Draguignan, où est situé l’établissement, mais également les filières d’enseignement du lycée : carrosserie, restauration, matières générales. M. Casanova, professeur d’arts plastiques, se joint au projet.

Treize blasons sont imaginés : un seul doit représenter les armoiries du lycée. Un vote est donc organisé ; tout le personnel (enseignants et corps administratif) ainsi que l’ensemble des élèves sont appelés « aux urnes ».

Un blason finit par l’emporter : il devient dès lors le logo officiel du lycée, tant sur le papier en-tête, que sur les blouses brodées des élèves.

Et, en effet, si la conception de ce blason est le fruit d’un travail partenarial entre le lycée et les Archives départementales du Var, la fabrication de ce dernier a nécessité un autre partenaire : le 5e Bataillon du Matériel de l’Armée de Terre (BMAT) qui a participé, non seulement à un atelier broderie, mais également à la réalisation en métal de trois exemplaires du blason (un à destination du lycée, un remis au BMAT et le dernier remis aux Archives départementales du Var le  27 septembre 2011).

L’ensemble des acteurs de ce projet peut être fier du travail accompli. La persévérance, le goût de l’effort, le travail d’équipe, l’ouverture sur l’extérieur ont été les moteurs de la concrétisation de cette belle aventure ! Que cet exemple réussi ouvre la voie à d’autres projets tout aussi ambitieux…

Remise officielle du blason aux Archives départementales 

Le mardi 27 septembre à 15h a eu lieu aux Archives départementales la remise officielle du blason du lycée Léon Blum en présence des différents protagonistes du projet. Le blason a ensuite été exposé dans le hall d’accueil des Archives départementales au milieu d’une exposition temporaire elle-même consacrée aux armoiries. Cette exposition a mis également en lumière quelques pièces remarquables de nos fonds privés, tel le blason de la famille Maurel, ou encore l’arbre généalogique et le blason de la famille Villeneuve Bargemon, mais aussi les armoiries varoises répertoriées par Gabriel Henri Blanc.

Le public a pu découvrir également des archives publiques, telles que des délibérations communales (fin du XVIIe siècle notamment) ou encore des courriers administratifs (Empire, Restauration) autour de la question des armoiries…

Cette exposition, visible du 27 septembre au 30 novembre 2011, a donc permis de plonger au cœur de l’histoire des armoiries, de familiariser avec les règles du blason, et ainsi de découvrir l’héraldique grâce à la richesse de nos fonds.