Réduire les caractères Augmenter les caractères Augmenter les contrastes Imprimer

Exposition temporaire

Visuel 2 SDHA (1) (1).jpg

Actuellement aux Archives départementales Exposition "Sur la trace des Monastères varois"

Les Archives départementales du Var vous invitent à découvrir 14 de ces monastères édifiés entre le XIe et le XVe siècles qui font la richesse du patrimoine varois tant par leur architecture que par leur rôle dans l'histoire.

Après la lente christianisation de la France à la fin de l'Antiquité, symbolisée par le baptême de Clovis et de son armée vers 496-498, l'époque du Moyen-Âge voit monter en puissance l'Église catholique. L'Église encadre la vie spirituelle des fidèles par les sacrements, du baptême à l'extrême-onction et se charge de l'éducation, des oeuvres de charité ou de la transmission des valeurs. Elle est omniprésente. Parmi ceux qui se consacrent à Dieu dans le célibat, on distingue le clergé séculier (évêques, prêtres, diacres) directement au contact des fidèles et le clergé régulier (moines et moniales), qui vit en communauté dans un monastère.

L'actuel département du Var constitue à cette époque une partie de la Provence orientale, conquise par les Francs après Clovis puis érigée en comté sous l'autorité de plusieurs familles successives. Ce n'est qu'en 1481, peu après la mort du célèbre roi René d'Anjou, que la Provence intègre le royaume de France. La région est marquée par la présence de nombreux monastères. Voués à la prière et au travail manuel ou intellectuel, les ordres religieux contemplatifs souvent dérivés des bénédictins (clunisiens, cisterciens, chartreux), s'installent de préférence en dehors des villes,  valorisant l'espace agricole alors très développé en Provence.

À partir des Croisades sont créés des ordres religieux militaires, chargés de protéger les pèlerins de Terre sainte. Parmi eux, figurent les fameux Templiers qui ont marqué le Var de leur présence. Apparus plus tard, au XIIIe siècle, les ordres mendiants dédiés à la prédication(franciscains, dominicains, augustins) placent plus souvent leurs couvents au sein des villes. Ainsi, le Var regorge des vestiges plus ou moins importants de ces monastères. 

Entrée gratuite sans réservation