Accueil > Découvrir > Actualités > Dernières actualités > Etre femme et immigrée à l'époque de la construction navale à la Seyne-sur-Mer

Découvrir

Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Etre femme et immigrée à l'époque de la construction navale à la Seyne-sur-Mer

vue des chantiers navals

70 heures de témoignages sonores consultables en ligne sur le site memoire-orale.var.fr

Fille de grutier, femme de soudeur, d'ingénieur, de tourneur, femme de ménage, secrétaire, assistante sociale, responsable syndicale ...., ces femmes ont toutes eu un lien avec les chantiers navals de la Seyne-sur-Mer. Elles nous racontent le métier de leur père, de leur mari ou le leur. Elles nous racontent les vies professionnelles, sociales et syndicales de milliers de travailleurs des chantiers navals.

47 témoins qui outre leurs mémoires des chantiers, évoquent la vie à la Seyne des années 20 aux années 2000.

 

Qu'elles soient sénagalaises, guinéennes, algériennes, tunisiennes ou italiennes, ces témoignages sont également pour ces femmes l'occasion de parler de leur arrivée en France et leur intégration à la Seyne.

 

A écouter et lire (quand il y a les transcriptions) sur www.memoire-orale.var.fr

 

La mise en ligne de ce fonds est en lien avec l'association Histoire et Patrimoine Seynois qui a donné les enregistrements aux Archives départementales du Var et qui vient de publier l'ouvrage "C'est le silence qui me dérangeait. Etre femme au temps de la construction navale à La Seyne-sur-Mer", 2018, édition Charlemagne.


Espace personnel
© Archives départementales du Var - Plan du site - Mentions légales - Crédits